Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FESTIVAL DE POÉSIE à BÉDARIEUX

Publié le par LES MOMENTS MUSICAUX

PROGRAMME DU FESTIVAL

PROGRAMME DU FESTIVAL

Quoi de plus proche de la musique que la poésie? C'est ce que va nous démontrer le Festival Poésie Debout proposé par la ville de Bédarieux du 1er au 3 août 2019 et ses nombreux participants. 

 

 

Reconnue d'une totale inutilité publique - juste recréation du monde et cinquième saison au coeur de l'été - la poésie retrouve sa place à Bédarieux. Le temps d'un premier festival, ce sera "POESIE DEBOUT", comme un pléonasme, comme si la poésie fondamentalement pouvait connaître une autre posture. Dans notre ville : un stade René Char, une place Pablo Neruda, une école Jacques Prévert, un jardin Frédéric-Jacques Temple: il faut raviver ces enseignes! 

 

Voilà 80 ans, harcelé par Franco et ses phalangistes, Antonio Machado, épuisé, s'éteignait à Collioure ; depuis ce jour-là sa tombe ne cesse de fleurir et de recueillir des lettres.Quelques années après, dressé sur le plateau de Céreste, René Char rédigeait clandestinement les feuillets d'Hypnos, manuel intemporel de résistance. Ces deux figures tutélaires donneront le ton et la couleur à ce festival qui mêlera les voix, les musiques, les images (cees d'E.P.E.?) et les générations, tel un amer dans un monde bien désorienté.

 

André Velter, qui parraine ces trois journées, nous viendra avec son cortège d'alliés considérables: Sophie Nauleau, Anne Alvaro, Pedro Soler, Gaspard Claus, Olivier Deck, mais aussi Sami Naïr , mais encore Jean-Claude Carrière et Nahal Tajadod dans les pas de Roumi, et puis 6 jeunes poètes au féminin dans une indispensable synergie avec notre médiathèque Max Rouquette, "notre" librairie "joie de connaître", et l'association Lectures Vagabondes.Sans négliger la conjugaison de la poésie avec le vin, avec la chanson, avec le livre, avec la rue...

 

"Les poètes ne cessent d'affirmer qu'envers et contre tout, il est possible, ici et maintenant, de TENIR PAROLE, de ne pas baisser la garde, de ne pas être indigne de ses désirs, de ses utopies, ni de ses combats." (André Velter) Ce sera alors, trois jours durant, notre domaine de joie, à vivre, à partager...

(Alain Montchauzou)

 

Dans le cadre du festival, Lectures Vagabondes interviendra le vendredi matin 2 août à 11h dans l'Espace d'Art Contemporain  pour un rendez-vous poétique avec 5 créatrices poètes contemporaines : Isabelle Bonat-Luciani, Béatrice Bonhomme, Lili Frikh, Claire Musiol et Marlène Tissot. 

L'entretien, animé par Pierre Barthe,  fera entendre ces cinq voix de femmes à travers leurs textes, leur expérience d'écriture et l'extrême variété de leur inspiration.

"Tout poème est un nerf, au sens premier, anatomique, du terme, soit un faisceau de fibres nerveuses. Un nerf indispensable. Sans lui, la léthargie gagne du terrain. Les muscles du corps, du coeur, de la langue et de l'esprit ont vite fait d'hiberner devant Netflix ou la télé." Sophie Nauleau, la poésie à l'épreuve de soi"

Tout lecteur appréciera l'occasion de partager avec les auteures elles-mêmes une littérature qui exige et mérite ce temps d'arrêt et d'attention où la voix redonne vie aux mots et aux phrases. 

"Est-ce que tu l'entends la voix qui parle ? Est-ce qu'elle est humaine ? Elle parle et tu ne sais pas d'où elle vient... La voix... Le mystère de la voix." (Lili Frikh) 

 

.

Les invitées de Lectures Vagabondes

Les invitées de Lectures Vagabondes

Commenter cet article