Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu d'Andalousie au coeur du Languedoc

Publié le par LES MOMENTS MUSICAUX

Un peu d'Andalousie au coeur du Languedoc

C’est par un concert du guitariste Maël GOLDWASER que se prolongera la saison musicale de l’association « Les Moments Musicaux » ce jeudi 23 juillet à 17h30 dans l’espace ombragé des arbres qui entourent l’église St Pierre de Rhèdes de Lamalou les Bains.

 

Parallèlement à un parcours d’étude musicale académique Maël GOLDWASER, lauréat de divers prix internationaux, a étudié la guitare flamenca avec des professeurs de renommées internationales (Manolo Sanlúcar, José Antonio Rodríguez, Juan Manuel Cañizares, Kiko Ruiz, etc.) C’est de cette formation qu’est né le récital donné ce jeudi, qui nous propose de voyager dans ce vaste et riche univers flamenco trop souvent réduit dans notre région au seul domaine de la rumba, et où se cotoieront les styles les plus souvent joués tels que la Soleá, la Siguiriya ou la Bulería, et d’autres moins connus tels que la Farruca ou la Colombiana, le tout accompagné par le chœur des cigales estivales.

 

Le protocole sanitaire lié au Covid restant strict le concert se jouera en extérieur, et nous demanderons aux auditeurs de respecter les règles en vigueur.

 

 

BIOGRAPHIE

 

Né à Strasbourg en 1992, Maël Goldwaser vit dans le sud de la France depuis qu’il a neuf ans. Il commence la musique par l’apprentissage de la batterie dans l’école de musique de son village, il abandonnera cet instrument quelques années plus tard pour pouvoir se consacrer pleinement à la pratique de la guitare. En 2010, il va vivre à Toulouse pour étudier à l’Université du Mirail et au Conservatoire de Toulouse. Après avoir passé son Diplôme d’Études Musicales il entre à l’ISDAT pour préparer le Diplôme d’État de professeur de musiques traditionnelles qu’il obtiendra en 2015. En parallèle de ce parcours académique il étudie la guitare flamenca avec des professeurs renommés en France puis en Espagne (Manolo Sanlúcar, José Antonio Rodríguez, Juan Manuel Cañizares, Kiko Ruiz, etc.) Peu de temps après son arrivée à Toulouse il commence à travailler avec plusieurs artistes de la scène locale en particulier Guillaume Lopez et Stéphanie Fuster. Après avoir suivi les cours théoriques de Manolo Sanlúcar, Maël Goldwaser décide d’entrer en master de musicologie pour approfondir sa propre réflexion sur le flamenco, ce qui aboutira à la rédaction d’un  mémoire traitant de l’articulation entre la pensée théorique et musicale chez Manolo Sanlúcar.

Dès 2013, Maël a senti le besoin de présenter sur scène son travail de compositeur et instrumentiste soliste. Cela aboutit à la création d’un récital en solo qui sera présenté dans le catalogue artistique du CAMOM de l’année 2013-2014. Son travail de guitariste soliste a été récompensé par deux prix obtenus dans des concours internationaux.

 

Le récital est constitué exclusivement de compositions originales dans lesquelles Maël développe un langage musical personnel à travers les formes traditionnelles du flamenco. On passe ainsi des styles les plus souvent joués tels que la Soleá, la Siguiriya ou la Bulería, à d’autres moins connus tels que la Farruca ou la Colombiana. Au sein de ces formes qui ont été interprétées tout au long de l’histoire du flamenco, Maël cherche à développer sa personnalité musicale. La musique de Maël Goldwaser n’est donc pas la reconstitution d’un flamenco historique mais plutôt une musique moderne, adaptée à son temps, qui s’appuie sur la rigueur d’une tradition musicale pour se déployer. Fruit d’un travail quotidien, d’une quête de perfection que Maël poursuit jour après jour, ce récital est un projet en constante évolution.

 

Ce qu’il en dit……

 

« J’ai commencé à apprendre la guitare flamenca à treize ans, je me suis donc construit comme musicien à travers cette culture musicale et assez rapidement j’ai décidé que je voulais interpréter ma propre musique. Les formes du flamenco sont très restrictives : la plupart du temps, la structure rythmique et la tonalité ne sont pas laissées au choix du compositeur. Malgré cela, j’essaie de trouver à l’intérieur de ce cadre des espaces au sein desquels je peux m’exprimer en tant que musicien. Je m’efforce, quand je compose une pièce dans un style précis du flamenco, non seulement de respecter les éléments traditionnels de celui-ci, mais aussi d’être fidèle à l’esprit du style et enfin d’exprimer quelque chose de personnel, de donner ma version de la Soleá, la Siguiriya, la Farruca, etc. Cependant, mes idées musicales ne correspondent pas toujours à un style du flamenco et il y a souvent des dissensions entre celles-ci et les possibilités que nous offrent les formes traditionnelles. Plutôt que d’y voir un problème d’incohérence, cette dualité est au contraire fertile et donne une dynamique particulière à ma musique. D’autre part, il y a aussi une place dans le récital pour des compositions qui ne correspondent à aucun des styles du flamenco. C’est une manière pour moi d’exprimer certaines idées musicales sans les faire entrer de force dans une forme particulière.

En résumé, le flamenco me donne un cadre que je peux explorer et une tradition sur laquelle je m’appuie pour composer et interpréter ma propre musique. L’apparente rigidité des formes du flamenco m’apporte étrangement une plus grande liberté et me permet de donner de la cohérence et du sens à ma musique. »  (Maël Goldwaser)

 

2013 : Obtention du Diplôme d’Études Musicales

2014 : Obtention d’une licence d’espagnol (LLCER)

2015 : Obtention du Diplôme d’État de professeur de musique

2016 : Premier prix du concours de guitare flamenca de la ville d’Albi

2017 : Obtention d’un master de recherche en musicologie

Troisième prix du concours Certamen Internacional de Guitarra Flamenca de l’Hospitalet (Barcelone)

 

 

AU PROGRAMME

 

Soleás

Bulerías

Colombianas

Peteneras

Farrucas

Ballades

Tarantas 

 

Un peu d'Andalousie au coeur du Languedoc
Un peu d'Andalousie au coeur du Languedoc
Commenter cet article