Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JAL AKIN TRIO Le Jeudi 04 Août à St Pierre de Rhèdes

Publié le par LES MOMENTS MUSICAUX

JAL AKIN TRIO Le Jeudi 04 Août à St Pierre de Rhèdes

Nous accueillerons le groupe JAL ALKIN TRIO ce jeudi 04 Août à 17h30 dans l’église St Pierre de Rhèdes de Lamalou-les-Bains pour le prochain concert de la saison estivale de l’association "Les Moments Musicaux"

Amin Al Aiedy au oud, Julien Podolak au violon et Jean Waché à la contrebasse, les trois musiciens qui composent le TRIO JAL AKIN proposent un voyage qui traverse les régions du Proche et du Moyen-Orient en passant par les Balkans. Ces talentueux explorateurs issus de divers courants musicaux, de par leurs arrangements modernes & évolutifs, et de par leur complicité et leur générosité, réactualisent une tradition musicale orientale aux accents mystiques et intérieurs.

L'entrée et la participation aux concerts restent comme toujours libres et à l’appréciation du public, mais le soutien de nos adhérents est toujours la bienvenue.

 

JAL AKIN TRIO Le Jeudi 04 Août à St Pierre de Rhèdes

 

Amin Al Aiedy  

Oudiste, bassiste et contrebassiste, Amin a grandi entre deux cultures, celles d’une mère française et d’un père irakien chanteur-musicien. Bercé au son du oud, il a suivi un double cursus musical au sein du conservatoire et de l’Université de Strasbourg : d’une part, celui de la guitare classique avec Hideaki Tsuji, de l’écriture, de l’arrangement et de l’orchestration, obtenant une licence de musicologie. D’autre part le cursus de jazz avec Jean-Daniel Hégé et Eric Watson qui le conduiront jusqu’au DEM de contrebasse. Il poursuit ensuite sa formation en Tunisie où il étudie le oud et les maqams orientaux. En parallèle, il enseigne le jazz et la contrebasse à l’Institut Supérieur de Musique de Tunis tout en participant à divers groupes de jazz et musiques du monde. Il devient notamment arrangeur, directeur artistique et oudiste au sein du groupe electro-oriental Isthar Connection et instrumentiste/arrangeur avec Djokla, New Balkan Express, Fawzi Chekili, Omar El Ouar, Victoria Alex, Djoussour. En 2020 il retourne en France et décide de monter son propre projet en tant que compositeur, arrangeur et oudiste.

Jean Waché

Tout d’abord violoniste puis bassiste électrique, ce n’est qu’à vingt ans, après avoir obtenu une licence de musicologie, qu’il commence la contrebasse jazz au conservatoire de Dijon. Poursuivant son cursus à celui de Chalon sur Saône, il se lance en parallèle dans l’étude de la musique classique. Les projets qu’il accompagne sont très variés, allant du jazz au folklore cubain en passant par la chanson française, l'orchestre symphonique ou encore les musiques improvisées. C’est en duo avec le pianiste Quentin Pradel qu’il fait ses premières tournées, ces dernières lui permettant d’enregistrer deux albums avec le chanteur Régis Mannarini et de rencontrer des musiciens d’horizons et de pays différents. Sa collaboration avec le théâtre est de longue date car il l’a pratiqué en amateur, puis a joué avec des comédiens du théâtre universitaire dans un projet indépendant avant de se lancer dans l’accompagnement des pièce "Médée Kali" en duo avec la comédienne Emilie Faucheux, pièce ayant joué aux éditions 2017 et 2018 du festival Avignon Off, "Légère Brise, Petite Brise, Jolie Brise, Bonne Brise", création lyonnaise sur le vent et "Le poulpe, moi et les autres" dans laquelle il complète le duo avec la comédienne Marion Sancellier autour du thème des monstres. L'accompagnement des musiques du monde viendra plus tard, tout d'abord en remplaçant sur une tournée française le bassiste du groupe hongrois Taraf de Akacfa puis suite à sa rencontre avec le oudiste Amin Al Aiedy.

Julien Podolak

Musicien-ingénieur du son, ces deux activités se confondent. Violoniste de formation, Julien découvre la prise de son au Conservatoire de Chalon-sur-Saône, avant de faire ses classes dans la Formation Supérieure aux Métiers du Son au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. 

Puis c’est à l’Université de Varsovie qu’il élargit ses connaissances quant à l’approche de l’univers sonore.

Tout en continuant à se former lors de ses rencontres et expériences auprès d’ingénieurs du son et de musiciens, il perfectionne sa pratique du violon en s’intéressant vivement aux répertoires moyen-orientaux, turques et balkaniques.

Commenter cet article